Les salariés de la Fnac s'inquiètent

Publié le par FO FNAC 91

Les salariés de la Fnac s'inquiètent

Lors d'un Comité central d'entreprise (CCE), le 7 mars, la direction de l'enseigne de produits culturels du groupe PPR dévoilera un plan de réorganisation de ses services administratifs. Les représentants des salariés estiment qu'il pourrait aboutir à la suppression de 200 à 300 postes. La Fnac qui emploie 18.000 personnes rappelle que cette réorganisation relève d'un plan de gestion prévisionnelle des emplois et compétences.

Le regroupement des services administratifs de la Fnac alarme ses salariés. La direction de l'enseigne de produits culturels du groupe PPR annoncera, lors d'un prochain CCE, une réorganisation de ses services administratifs. Ils devraient être regroupés sur Massy (Essonne).

Les représentants des salariés, dont les syndicats SUD et CGT, s'inquiètent de cette restructuration qui, selon eux, pourraient aboutir à la suppression de 200 à 300 postes. Ils s'alarment de l'éventuelle adoption d'un plan social.

Toutefois, la direction de la Fnac a tenu à préciser qu'aucun plan social n'est envisagé "à ce stade". La réorganisation des services administratifs de la Fnac relève d'un plan de gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences (GPEC). En cours, ce plan est notamment destiné à réaffecter ou former les titulaires de postes en magasin à d'autres fonctions.

"La situation difficile de certains marchés qu'invoque la direction de manière déjà fort exagérée, pour supprimer des postes dans les rayons disques et de travaux photos, ne peut l'être pour des postes administratifs", estime le syndicat Sud.

A l'automne 2006, suite à la vente de l'enseigne du Printemps par PPR, le Fnac a fait l'objet de rumeurs de vente. Son président, François-Henri Pinault, les a démenties. Toutefois, le syndicat Sud voit dans "l'accélération de la mise en oeuvre des restructurations" une démonstration du "processus engagé par PPR pour vendre sa filiale".

latribune.fr

 

 

http://www.latribune.fr

Publié dans La revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article