1919 - ENFIN LES HUIT HEURES !

Publié le par FO FNAC 91

1919 - la journée de huit heures
1999 - Grève pour les 35h hebdomadaires
2009 - attaque de la direction fnac logistique contre notre accord 35h

1919 - Quelques jours avant le Premier Mai, le Parlement réduit la durée légale du travail.

  Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la tension sociale est à son comble. Partout dans le monde, grèves et même insurrections se déclenchent. Le Premier mai 1919, première grande journée de grève depuis le début des hostilités, fait encore plus peur que d'habitude. On ne peut plus faire la sourde oreille aux revendications ouvrières, en particulier sur la question des huit heures. Déjà, l'Allemagne, l'Autriche, la Tchécoslovaquie, la Russie soviétique ont accordé les huit heures. En France, les syndicats de la chimie, de la verrerie, les postiers, les mineurs ont déjà obtenu les huit heures par des accords sectoriels.

Le gouvernement veut désamorcer le Premier mai: les fonctionnaires, au lieu d'être menacés de révocation, voire révoqués, pourront prendre un jour de congé sans solde s'ils veulent manifester... Un député, Pierre Laval, propose de financer des séances gratuites de cinéma et de théâtre ce jour-là, «seul moyen de détourner les masses des meetings et réunions syndicales». Surtout, le 23 avril, le Parlement vote la loi des huit heures, réduisant la durée légale du travail à 8 heures par jour, soit 48 heures par semaine.

Les huit heures obtenues, pourquoi manifester le Premier mai ?
Une brochure de la CGT explique: «les principes, les théories sont indispensables pour créer la foi et alimenter la bataille. Mais quand la bataille est gagnée, il s'agit d'organiser les positions pour se livrer à de nouveaux assauts (...) c'est ici que la journée de travail fixée à huit heures, complétée par le repos du samedi après-midi, peut et doit jouer un rôle important.»

Ce seront plus de 100 000 manifestants qui se retrouveront à l'appel de la CGT. La répression sera dure, il y aura un mort et de nombreux blessés, dont Léon Jouhaux lui-même.

Publié dans Info FO fnac 91

Commenter cet article