FNAC, CONFORAMA, LA REDOUTE, YSL DES SALARIES UNIS DANS LA COLERE

Publié le par FO FNAC 91

FNAC, CONFORAMA, LA REDOUTE, YSL

DES SALARIES UNIS DANS LA COLERE

Mille neuf cents suppressions d'emplois dans un groupe largement bénéficiaire. La coupe est pleine pour 18d1b4ca.jpgles salariés des entreprises appartenant au groupe PPR. Qu'ils travaillent pour Conforama, la FNAC, La Redoute ou Yves Saint Laurent, ils ont massivement répondu à l'appel à la grève d'ensemble -une première- organisée mardi 28 avril par leurs syndicats FO, CGT, CFDT, CFTC, CGC, SUD et CNT.

SUPPRESSIONS D'EMPLOIS MASSIVES DANS UN GROUPE BENEFICIAIRE

Ceux-ci dénoncent la “stratégie du court terme” menée par PPR pour “rassurer les marchés”. Ils demandent que “les actionnaires renoncent aux 418 millions de dividendes au titre de 2008″, et que le groupe français fasse “des choix pour le long terme” par des investissements dans ses entreprises. La revendication a fait l'objet d'une motion votée à l'unanimité par les représentants du personnel au comité d'entreprise européen, qui s'est tenu le 31 mars dernier. Une réunion à l'issue de laquelle des salariés en colère avaient retenu le PDG du groupe, M. François-Henri PINAULT, pendant près d'une heure dans un taxi.

Dans un courrier adressé à celui-ci, les syndicats ont sollicité une rencontre “rapide” avant l'assemblée générale des actionnaires, qui devrait se tenir le 7 mai. Ils ont également écrit au ministre du Travail, M. Brice HORTEFEUX, lui demandant de “prendre ses responsabilités face à un groupe largement bénéficiaire et qui licencie”.

La FNAC et Conforama ont tous les deux annoncé, le 18 février, des plans d'économie qui pourraient se traduire par 1200 suppressions de postes (respectivement 400 pour la FNAC et 800 pour l'enseigne d'ameublement). Quant à La Redoute, elle va supprimer 672 emplois en quatre ans, avec notamment la fermeture de ses 81 points de contact en France –le déclin de la vente par correspondance traditionnelle a été invoqué. En l'absence de réponse satisfaisante de la direction du groupe PPR, les syndicats ont décidé d'une nouvelle mobilisation le 7 mai, jour de l'assemblée générale des actionnaires.

Extrait de FO hebdo n°2895 du 7 mai 2009

Format PDF :  articlefnacconfo1.pdf

607676df.jpg

Publié dans La revue de presse

Commenter cet article