Mouhamadou Dialo, licencié !

Publié le par FO FNAC 91

La nouvelle du licenciement de Mouhamadou Dialo a choqué le personnel de l’entreprise. La sanction est extrêmement sévère, licenciement pour faute grave. Après 15 jours de mise à pieds qui ne seront pas rémunérés la deuxième sanction lui retire le reste.
La direction lui reproche des insultes et un comportement agressif et menaçant envers un salarié et un superviseur qui n’était pas présent au début des faits et aurait reçu un coup selon son témoignage écrit au moment ou elle c’est interposé physiquement. Mouhamadou reconnaît avoir insulté le salarié après des réflexions injustifiées de celui-ci selon ces propos et que celui-ci lui a répondu par des insultes de même nature. D’ailleurs il s’est excusé auprès du DRH envers le salarié insulté. Par contre il ne reconnaît pas les accusations écrites du deuxième salarié sur le coup porté et les menaces physiques déduit de son comportement. Lors de son entretien il a évoqué qu’il a repoussé au niveau de l’épaule le deuxième salarié qui s’était approché trop près de lui. Il conteste les déclarations écrites qui feront l’objet d’une procédure judiciaire. Il ne reconnaît pas avoir dit « j’emmerde Bonnaud ».
Ce cas particulier nous interpelles, sur la manière dont la direction a conduit cette affaire. A aucun moment, après l’entretien des deux parties, il n’a été envisagé une confrontation qui aurait permit d’avoir une esquisse de la vérité. Il n’a pas été envisagé de soumettre les enregistrements de la vidéosurveillance aux représentants du personnel afin de ne pas entretenir le doute sur le bien fondé des décisions graves prises par la direction envers notre collègue de travail. D’autres faits beaucoup plus graves dans cette entreprise n’ont été sanctionné que d’un avertissement.
Cette différence de traitement nous scandalise. Avant cet incident le dossier de Mouhamadou était vierge de tout reproche, par cet exemple l’entreprise applique la « tolérance zéro ».
Cette affaire fait apparaître les tensions entre salariés dont l’origine est à la fois un manque de matériel à disposition dénoncé par les instances du personnel régulièrement et l’accumulation des pressions pour atteindre les objectifs de production de plus en plus important dans un temps de plus en
plus court. La direction, par ce précédent montre une volonté de fermeté qui ne pardonne pas la moindre faute et qui ne met personne à l’abris !
A qui le tour …
Une quête est organisée par ses collègues pour soutenir Mouhamadou, qui n’est pas rémunéré depuis 3 semaines, marié depuis peu. Nous vous invitons à vous rapprochez de nous pour participer.
Vous êtes nombreux à nous réclamer une action afin de faire réintégrer notre collègue.
Nous vous appelons à manifester jeudi 23 avril 2009 devant la grille.

Tract cgt et FO

SECTION SYNDICALE FO FNAC 91
http://fofnac91.over-blog.com
Courriel : fofnac91@yahoo.fr
tel : 01 69 75 80 47

Publié dans Info FO fnac 91

Commenter cet article