Fnac: une rentrée ambitieuse

Publié le par FO FNAC 91

Ouvertures de magasins, lancement de la "révolution" des services à domiciles, nouvelle identité publicitaire, création d'un site internet communautaire... Denis Olivennes, PDG de la Fnac, prévoit une expansion tout azimut de son groupe dans les trois prochaines années.
Après s'être de nouveau félicité des performances de la Fnac au premier semestre 2007 (plus 5,7% de croissance pour le chiffre d'affaires et plus 22,4% pour le résultat opérationnel), Denis Olivennes a détaillé ce mardi matin la stratégie de son groupe pour les mois à venir. Cette conférence, qu'il a lui même qualifiée "d'assez inhabituelle", s'est démarquée par un nombre exceptionnel d'annonces.
 
Le PDG de la chaîne de produits culturels et technologiques a d'abord présenté un plan d'expansion du réseau de distribution. Thierry Guibert, le directeur de l'international et des filiales, a prévu d'ouvrir de nouveaux magasins dans les sept pays où la Fnac est déjà implantée (Italie, Suisse, Belgique, Espagne, Portugal, Brésil, Grèce). En effet, les ventes à l'international tire la croissance du chiffre d'affaires. Alors que les ventes des 73 Fnac de l'Hexagone ont augmenté de 4% par rapport au premier semestre 2006, celles des 48 autres ont affiché une "croissance à deux chiffres" a indiqué le responsable.
 
En France, "le développement (du réseau, ndlr) compte autant que celui de l'international" a soutenu Denis Olivennes. Dix nouveaux magasins seront donc ouverts d'ici à la fin de l'année. Fabien Sfez, le directeur du réseau, a annoncé l'inauguraiton, le 29 novembre prochain, de quatre nouveaux magasins à Villebon, Creil, Gennevilliers et Herblay (région parisienne). Lancée en septembre 2006 avec l'ouverture d'un premier point de ventes à Bordeaux Lac, l'implantation en périphérie des grandes villes donne satisfaction à la direction de la Fnac. L'investissement opérationel du groupe aura été augmenté de 30% en 2007 pour permettre cette croissance interne. "On aura jamais ouvert autant de magasins en France depuis 1954" s'est réjouis Denis Olivennes.
 
L'autre grand projet de la chaîne est de pénétrer le marché des services informatiques à domicile. "C'est une révolution pour nous" s'est exclamé Fabien Sfez. A partir 14 septembre, la Fnac proposera à ses clients une série de prestations individualisées; depuis l'installation de leur matériel jusqu'à la formation en passant par l'assistance téléphonique. La Fnac espère atteindre un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros dans ce secteur d'ici à 2010 en exploitant "son expertise naturelle", comme l'a expliqué Denis Olivennes.
 
Pour continuer à animer la vie culturelle et surfer sur la mouvance des réseaux communautaires sur Internet, la direction de la Fnac a lancé ce matin Fnaclive. Ce site Internet "non marchand" présentera des vidéos des évènements culturels organisés par la Fnac, diffusées par la chaîne elle-même ou par des internautes.
 
Tous ces nouveaux projets justifiaient l'adoption d'une nouvelle identité publicitaire. La signature de la Fnac est désormais "agitateur de curiosité" (et non plus "agitateur culturel"). "Nos nouveaux codes de communication traduiront la chaleur et la joie que nos clients ressentent lors de leurs expériences d'achat" a indiqué Denis Olivennes.
 
Rien à signaler officiellement au niveau social
Contrairement à ce que suggérait les tracts distribués par des syndicalistes à l'entrée de la Fnac Montparnasse (où se déroulait la conférence), Denis Olivennes a décrit un climat social très serein dans son entreprise. "La modernisation du back office", engagée au printemps dernier, n'est entachée que par quelques "péripéties juridiques". " Nous proposons à nos salariés des reclassements internes au sein du même bassin d'emploi, avec la même rémunération et le même niveau de qualification" a expliqué Philippe Decressac, le directeur des ressources humaines. Denis Olivennes s'est étonné " de l'incroyable disproportion entre l'idée (du climat social, ndlr) qu'on s'en fait médiatiquement et la réalité de l'entreprise".
 

Publié dans La revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article