PPR va bien et vous ?

Publié le par FO FNAC 91

libre.JPGNous vous communiquons un article paru sur http://www.cerclefinance.com. Vous pourrez vous rendre compte de la bonne santé du groupe PPR (dont la fnac), qui n'est pas en phase avec les discours des directions de la fnac pour mieux justifier la méprisante politique salariale que nous subissons.

En avant, les revendications !


vendredi 31 août 2007   08:59
PPR: résultats semestriels en hausse au 1er semestre 2007.
 
(Cercle Finance) - PPR dévoile une croissance de 40% du résultat opérationnel courant à 630 millions d'euros et une progression de 142,9% du résultat net part du groupe à 326 millions.
Sur les seules activités poursuivies et hors éléments non courants, ce dernier a progressé de 54,4% à 303 millions.
 
Hors Puma, le résultat opérationnel courant du groupe de distribution et de luxe affiche une progression de 26,5% et un taux de rentabilité opérationnelle de 6,5%.
 
Le groupe explique que cette progression est notamment portée par les très fortes hausses du résultat opérationnel courant de la Fnac (+22%), de CFAO (+30%) et de l'ensemble des marques de Gucci Group (+55%). Dans le luxe, les plus fortes progressions sont réalisées par Bottega Veneta, qui double son résultat opérationnel courant, par Yves Saint Laurent, qui réduit significativement ses pertes, et par YSL Beauté.
 
PPR a enregistré un chiffre d'affaires de 9,24 milliards d'euros, en croissance de 11,4% en réel et de 5,6% en comparable par rapport au premier semestre 2006. Ce chiffre d'affaires intègre les ventes de Puma, consolidé par intégration globale à partir du 1er avril 2007. Hors Puma, le chiffre d'affaires a progressé de 5,7% à périmètre et taux de change comparable.
 
En termes de prespectives, PPR estime que " la bonne tenue de l'activité aux mois de juillet et août, en ligne avec les tendances du deuxième trimestre, laisse augurer des perspectives favorables pour l'ensemble de l'exercice ".

http://www.cerclefinance.com/default.asp?pub=alaune&art=178460

Publié dans La revue de presse

Commenter cet article